MNHN - Galerie des enfants

Parcours-jeu

"Naturaliste au fil des saisons" : Janvier, Février, Mars, Bienvenue en Hiver

Page couverture quizz hiver

Jusqu’à fin Mars, nous vous proposons de découvrir quelques espèces qui s’activent en hiver.

Pour cela téléchargez et imprimez le quizz ci-dessous et rejoignez nous dans la galerie des Enfants !!

REPONSES

Et pour ceux qui veulent en savoir plus retrouvez ci-dessous les réponses détaillées à ce quizz.

Question 1 - Les rats

Le rat surmulot (Rattus norvegius) est associé dans la nature aux milieux humides (ex : rivière). A Paris, on le trouve  en bord de Seine mais aussi dans les égouts qui lui offrent un habitat parfait car frais en été et chaud en hiver.

Les rats ont souvent mauvaise réputation, pourtant ils ont un rôle écologique important.  Sans eux nous ne serions pas capables de traiter correctement les déchets des grandes villes. A Paris par exemple, ils mangent près de 800 tonnes de déchets par jour et aident ainsi à la propreté de nos rues. 

 

Pigeon biset

Question 2 - Le pigeon

Le pigeon biset (Columba livia) est l’ancêtre du pigeon domestique (Columba livia domestica). Il a longtemps été domestiqué pour sa chair et pour ses qualités de grand voyageur. Mais à partir du 19ème siècle ces activités ont peu à peu été abandonnées. Depuis, l’espèce ses fixée en ville où elle trouve des graines et des miettes à manger, ainsi que des cavités et des trous pour s’abriter.  Elle y est maintenant un hôte caractéristique, avec des populations importantes et sédentarisées (= qui ne voyagent plus). On estime leur nombre à plus de 800000 dans Paris. Mais leur présence peut devenir problématique (nuisance sonore, fientes…), d’où son surnom : le rat du ciel.

Question 3

Fourmis

Les fourmis sont des insectes sociaux formant des colonies, appelées fourmilières qui possèdent une organisation sociale très développée. Les premières fourmis connues seraient apparues il y a des millions d’années et seraient une évolution des guêpes du jurassique (une espèce de fourmi a d’ailleurs conservé un dard). Les fourmis se sont adaptées à presque tous les milieux terrestres et souterrains. 

La fourmi du pharaon (Monomorium pharaonis) est une fourmi d’origine tropicale. On peut toutefois l’observer dans des zones plus froides mais elle n’est jamais bien loin des maisons où elle se réfugie dès qu’il commence à faire trop froid. On peut la croiser dans nos placards car cette espèce se nourrit essentiellement d’aliments à base de farine, comme le pain.

 

Larves de scarabée, mouche et papillon

Les mouches du vinaigre (Drosophila melanogaster), les pyrales indiennes (Plodia interpunctella) et les ténébrions rouges (Tribolium castaneum) commencent leur existence sous forme de larve. Contrairement à d’autres animaux, à la naissance ils ne ressemblent aucunement à ce qu’ils seront à l’état adulte, ils vont devoir subir des métamorphoses. Pour cela, les larves ont besoin d’être maintenues à des températures supérieures à 20°C et d’avoir accès à de la nourriture en quantité suffisante. La chaleur de nos maisons et les aliments dans nos placards leur permettent donc de se développer et de proliférer même en hiver.

Question 4 

Gerris

Les gerris (Geris lacutris) sont des punaises aquatiques appelées souvent à tort « araignées d’eau ». Ces insectes sont capables de se déplacer sur l’eau grâce à leur faible poids, au grand écartement de leurs pattes et aux poils qui recouvrent leurs extrémités. Leur déplacement se fait par secousses plus ou moins fortes selon la vitesse de déplacement voulue. Ils ne marchent donc pas, mais glissent sur l’eau, d’où leur surnom de « patineurs ».

Dolomède

Contrairement au Gerris, le Dolomède (Dolomedes fimbriatus) est bien une araignée. Elle n’utilise pas de toile, mais chasse à l’affût. Pour cela elle s’accroche à la rive à l’aide de ses pattes arrière et étend les pattes avant à la surface de l’eau, elle ressent alors les moindres vibrations. Une fois une proie repérée elle est capable de plonger pour l’attraper. Le Dolomède n’est donc pas un patineur mais plutôt un plongeur !

Ragondin

Question 5

Musaraigne aquatique, ragondin, rat musqué, …. Ils vivent tous sur les berges.

A vous de dessinez celui que vous voulez !

Question 6 - Le canard col vert

Le canard colvert (Anas platyrhynchos) est connu pour sa présence dans les parcs et jardins. Plus généralement, il vit dans les zones humides où il se nourrit de plantes aquatiques, de graines ou de petits invertébrés qu’il trouve proche de la surface. A l’origine les canards colverts étaient des oiseaux migrateurs fuyant le froid et le manque de nourriture en hiver. Mais on observe qu’ils s’installent de plus en plus de façon définitive dans certaines zones, notamment dans les villes où ils trouvent suffisamment de nourriture pour s’alimenter et maintenir une quantité de graisse suffisante pour résister au froid.

 

Question 7 - Agouti

Dans la forêt tropicale, les arbres gardent des feuilles vertes tout au long de l’année (= forêt sempervirente). Toutefois, il existe des saisons, avec une période dite « sèche », où les pluies sont plus rares, et une période de fortes pluies dite « humide ». Durant la saison sèche, les arbres produisent plus de feuilles qu’ils n’en perdent, en revanche durant la saison humide c’est l’inverse.

L’Agouti est un rongeur herbivore vivant dans la forêt tropicale amazonienne. Il se nourrit de fruits tombés à terre (notamment la noix du Brésil), de racines et de feuilles vertes. Pour avoir des ressources durant la saison sèche, quand la nourriture se fait plus rare, il enterre des graines un peu partout dans la forêt. Par cette action il participe au maintient et au renouvellement de la forêt car une graine oubliée pourra donner un nouvel arbre si elle trouve les bonnes conditions.

 

Question 8 - Manchot

Les Manchots sont des oiseaux marins vivant sur le continent antarctique dans l’hémisphère sud. Cette terre est la plus haute (2,3km en moyenne) et la plus froide du monde. Elle reste recouverte de glace toute l’année. On distingue pourtant 2 saisons : un court été de 2 mois, janvier et février, avec une température moyenne de -30 °C  et un long hiver, le reste de l’année, avec des températures qui descendent en moyenne à -60 °C.

En Antarctique, presque toute la vie est située en mer ou sur la côte. Pour vivre dans cet environnement, les manchots ont du s’adapter au milieu marin. Ils ont par exemple perdu leur capacité à voler. Leurs ailes se sont modifiées pour permettre de nager et plonger de façon plus efficace. Le Manchot empereur (Aptenodytes forsteri) peut par exemple plonger à plus de 550 m pour rechercher sa nourriture.

Les manchots sont souvent confondus avec les pingouins. Ceci vient de leur ressemblance physique mais aussi du fait qu’en anglais manchot se dit « penguin ». A la différence des manchots, les pingouins, eux, savent voler et se retrouvent donc sur quasiment tous les continents à l’exception du continent antarctique.         

 

Question 9 - Pull            

Quand on chauffe notre maison on produit du gaz carbonique (CO2) qui va s’accumuler dans l’atmosphère. Cela a pour conséquence, entre autre, de réchauffer notre planète. Cette augmentation de température a des conséquences sur la biodiversité, comme la disparition d’espèces. En mettant un pull plutôt que le chauffage on peut réduire la quantité de CO2 et donc participer à la protection de la nature.